News, Politique

Le Conseil de l’Union européenne prolonge les sanctions contre 14 personnalités congolaises pour un an (Communiqué)

La semaine dernière, la nouvelle circulait déjà sur les réseaux sociaux. Pas de surprise donc pour plus d’un. Ce lundi 10 décembre 2018, le Conseil de l’Union européenne vient de décider de prolonger les mesures restrictives actuellement en place contre la République démocratique du Congo.

Logo de la Délégation de l'Union européenne en République démocratique du Congo.

Logo de la Délégation de l’Union européenne en République démocratique du Congo.

Ces sanctions, adoptées le 12 décembre 2016 et le 29 mai 2017 contre 14 personnalités congolaises, dont Emmanuel Ramazani Shadary, sont prolongées jusqu’au 12 décembre 2019. Pour l’Union européenne, ces sanctions sont une réponse aux entraves au processus électoral en cours en RDC et aux violations des droits de l’homme qui y étaient liées. Ces sanctions consistent en un gel des avoirs et une interdiction de visa pour l’Union européenne.

Le communiqué du Conseil est disponible ici >>> République démocratique du Congo- le Conseil prolonge les sanctions pour un an.

Dans ses conclusions de décembre 2017, le Conseil avait appelé l’ensemble des acteurs congolais, et en premier lieu les autorités et les institutions congolaises, à jouer un rôle constructif dans le processus électoral. Dans sa décision, compte tenu des élections à
venir, le Conseil réaffirme l’importance de la tenue d’élections crédibles et ouvertes à tous dans le respect de l’aspiration
du peuple congolais à élire ses représentants. Le Conseil réexaminera à nouveau les mesures restrictives compte tenu des
élections en RDC et se tient prêt à les adapter en conséquence.

Dans une interview accordée au journal belge Le Soir, le président congolais, Joseph Kabila, s’est montré rassurant sur l’issue du processus électoral en cours: « Tout va bien se passer » le jour du scrutin, indiquait-il. Dans le pays, la campagne électorale a débuté depuis le 22 novembre 2018 et s’achève le 21 décembre prochain sur toute l’étendue du territoire national congolais. Ce renouvellement des sanctions arrive dans un contexte électoral déjà tendu. Dans la ville de Kindu, des récentes violences entre partisans d’Emmanuel Ramazani Shadary et ceux de Martin Fayulu ont été signalées.

Lire aussi: Joseph Kabila: « Tout Va Bien Se Passer. » (Interview/Journal « Le Soir »)

 

décembre 10, 2018

About Author

Kinshasa Daily Kinshasa Daily est un site d'informations générales entièrement dédié à la ville de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tweets
Election

ELECTION