News, Photo News, Politique

Joseph Kabila: « Tout va bien se passer. » (Interview/Journal « Le Soir »)

À près de 20 jours de l’élection présidentielle et des scrutins devant permettre aux congolaise de se choisir également des représentants au Parlement, Joseph Kabila, l’actuel Chef de l’Etat, a accordé une interview à Colette Braeckman du journal belge Le Soir.

Le Président de la République démocratique du Congo passant les troupes en revue à Kinshasa. Tous droits réservés.

Le Président de la République démocratique du Congo passant les troupes en revue à Kinshasa. Tous droits réservés.

Dans cette interview, rapporte Le Soir, le président congolais se veut rassurant sur l’issue du processus électoral en cours: « Tout va bien se passer » le jour du scrutin, indique Joseph Kabila. Dans le pays, la campagne électorale a débuté depuis le 22 novembre 2018 et s’achève le 21 décembre prochain sur toute l’étendue du territoire national congolais. Si la tension est vive sur les réseaux sociaux, quelques actes de destruction de certaines affiches ont été signalés notamment dans la ville de Kinshasa. Une situation qui a poussé la Police nationale congolaise à prendre des mesures d’urgence adéquates.

Malgré les inquiétudes notamment de la mission de l’ONU en rapport avec ces scrutins, Joseph Kabila rappelle le principe de souveraineté de la RDC: « Nous avons pris l’option de les organiser nous-mêmes, ce qui nous coûte cher, mais c’est une question d’indépendance, de souveraineté… », relève Le Soir. En ce qui concerne l’absence d’observateurs internationaux, le journal belge rapporte le questionnement du Chef de l’Etat sortant : « Pourquoi devrait-on les inviter ? Je considère que ces pays ont déjà préparé leur rapport avant même le jour du vote ! »

Joseph Kabila n’a pas épargné, indique encore Le Soir, une certaine Belgique: « Le problème avec les Belges, c’est ce que j’appelle l’état d’esprit. Il y a des gens qui, en Belgique, croient que le Congo est encore une colonie, que les Belges doivent toujours avoir de l’ascendant sur les Congolais, tranche le président. Qu’est-ce qui nous divise avec la Belgique ? Je considère que nous sommes des hommes libres, que le Congo est un pays indépendant et que nous n’avons pas de comptes à rendre à un ministre des Affaires étrangères qui se trouve en Belgique. »

Interview à lire intégralement sur site du « Soir » ici.

décembre 1, 2018

About Author

Kinshasa Daily Kinshasa Daily est un site d'informations générales entièrement dédié à la ville de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tweets
Election

ELECTION